INAUGURATION DU SQUARE AUGUSTE CHAMPETIER DE RIBES

> Retour à la liste des actualités

Vie municipale & citoyenne

Un lieu aménagé et accessible pour tous

Le square "Auguste Champetier de Ribes" a été inauguré ce lundi 6 mars en présence des membres de la famille, de Phlippe Dazet Brun (écrivain dépositaire mémoire et ami intime de la famille), de M. le Maire d'Orthez et M. le Président de la CCLO.

Il se situe au pied du bâtiment de la Visitation, en bordure de la RD 817. Ce nouvel aménagement d’un hectare a été réalisé au cours du dernier trimestre 2016, il est le résultat d’un travail collaboratif entre la communauté de communes de Lacq-orthez, la mairie d’Orthez et le collège agricole d’Orthez.
Il ouvre ses grilles dès le mois de mars au public.

Un réaménagement complet du parc

Depuis une dizaine d’années, les élus de la mairie d’Orthez souhaitaient aménager le jardin de la Visitation afin de dédier cet espace aux familles désireuses de laisser jouer leurs enfants en toute sécurité. En effet, le jardin public tel qu’il était conçu ne permettait pas aux enfants d’évoluer sans danger, celui-ci n’étant pas clôturé sur la rue Saint-Gilles et sur la rue de Billère.

Avant 2014, plusieurs projets avaient été proposés par le service des espaces verts de la commune d’Orthez, avec la contribution du LEP Francis Jammes dont une des filières porte sur l’aménagement paysager. Ils n’ont toutefois pu aboutir faute d’un budget suffisant de la commune pour les réaliser.
Un mini jardin clôturé a cependant été créé en 2014 avec des jeux d’enfants. Cet espace et ses alentours ont été entretenus par la CCLO régulièrement.

Dès la prise de compétence « espaces verts » par l’intercommunalité au 1er janvier 2015, la CCLO a été sollicitée pour étudier un réaménagement complet du parc. Le projet sur lequel a travaillé le service Espaces verts a été validé par la commune d’Orthez et l’architecte des bâtiments de France. Ce dernier a été sollicité pour la grille clôturant l’espace le long de la rue Saint-Gilles.

Un travail collaboratif

De sa conception à sa réalisation, le projet du jardin de la Visitation a été conduit par la CCLO. La commune d’Orthez a assuré le déplacement de l’aire de jeux.
Le square comporte une aire de jeux pour les enfants, des zones pour se détendre sur un banc ombragé, une table de pique-nique pour déjeuner.

Ce projet n’est pas seulement celui de la collectivité, mais également celui d’un groupe de jeunes étudiants en construction paysagère. Depuis le mois d’octobre, ces 9 élèves du collège agricole d’Orthez travaillent avec les agents de la CCLO à la réalisation de cet aménagement.

Un nouveau parc aménagé et accessible pour tous

De l’existant, n’ont été conservés que les arbres majestueux. Tout le reste du square fait peau neuve.

Le service voirie de la CCLO a réalisé la construction du mur de clôture, le terrassement des allées (dont le chemin rejoignant la maison de retraite et l’hôpital). Il a installé le mobilier qui est adapté aux personnes à mobilité réduite.
Le service Espaces verts a réalisé le réglage des terres avec l’engazonnement, la plantation des massifs et des arbres (une quinzaine d’arbres aux essences locales) et le revêtement des allées. Ce dernier, composé de plaques alvéolées, est homologué pour permettre l’accès aux personnes à mobilité réduite sur l’ensemble des allées du square. Les allées sont recouvertes de gravier de couleur.

La commune d’Orthez a pris en charge le déplacement de l’aire de jeux posée sur un sol souple et la réfection de la façade du bâtiment communal au nord-est du jardin.

L’entreprise Lafargue d’Orthez a enduit le mur de clôture dans l’aspect du mur de la Visitation.
L’entreprise Couture de Biron a confectionné et mis en place les grilles et portails.

« Auguste Champetier de Ribes" pour nom

La municipalité en accord avec la CCLO a souhaité honorer Auguste Champetier de Ribes en nommant ce square «Auguste Champetier de Ribes» 70 ans jour pour jour après sa disparition (6 mars 1947).

Biographie

Il devient député des Basses-Pyrénées en 1924 et fonde la même année le Parti démocrate populaire qui comptera une quinzaine de membres à la Chambre. Appelé à plusieurs reprises à des fonctions ministérielles, il passe en 1934 du Palais-Bourbon au Palais du Luxembourg.
Champetier de Ribes fait partie des quatre-vingts parlementaires qui votent contre les pleins pouvoirs au maréchal Pétain à Vichy, en 1940. Il se retire aussitôt dans le Béarn où il devient président départemental du mouvement de résistance Combat, ce qui lui vaudra d’être arrêté et interné pendant dix-huit mois.
En 1946, de Gaulle le nomme délégué du gouvernement provisoire auprès du tribunal militaire de Nuremberg. Il y représente l’accusation de la France, de la Belgique, de la Hollande et du Luxembourg.
À son retour à Paris, Champetier de Ribes devient le premier président du tout nouveau Conseil de la République.

Cliquez <ICI> pour visionner les photos de l'inauguration et du square.

(Source : dossier de presse du service communication de la CCLO)