RETOUR SUR LA RÉUNION PUBLIQUE DU 29 MARS

> Retour à la liste des actualités

Vie municipale & citoyenne

Introduction de M. le maire et diaporama projeté

INTRODUCTION D’YVES DARRIGRAND, Maire d’Orthez

« Bienvenue à vous tous et toutes qui marquez par votre présence ce soir, ici,  votre intérêt pour la vie de notre Cité.  Ce rendez-vous est un rendez-vous annuel, que nous avons d’emblée voulu, qui a connu une interruption l’année dernière pour les raisons diverses et variées que vous connaissez mais nous avons tenu à honorer, à nouveau, ce rendez-vous parce qu’il nous parait utile, nécessaire même qu’une municipalité rende compte régulièrement de son travail, de son action et qu’elle en fasse le bilan sans attendre les échéances électorales tous les 6 ans.

Ce soir notre bilan est un bilan à mi-mandat. Un bilan d’étape doit indiquer si les caps qui ont été fixés sont tenus et où nous en sommes du chemin à parcourir

Je rappelle que nous avons construit un programme politique autour de  quatre grands axes et que ce programme a été l’objet de notre engagement devant les Orthéziens en 2014 :

1) La maîtrise des dépenses et la non augmentation des taux de fiscalité locale

2) La rénovation et revitalisation du centre-ville

3) Le contournement d’Orthez avec une priorité claire donnée à l’axe Est/Ouest avec le dossier de l’ouverture d’un diffuseur à la Virginie

4) Le dossier nécessairement ambitieux auquel les Orthéziens, d’abord un peu étonnés, ont petit à petit adhéré, celui de la Minoterie qui apparaît décidément comme une alternative économique importante pour une ville qui a perdu de son énergie

Ces 4 dossiers nous allons les parcourir ce soir pour faire un point d’étape au travers des diverses délégations données aux uns et aux autres, à tous mes collègues, ici, adjoints, conseillers délégués et qui vont tour à tour prendre la parole pour dire où ils en sont de leur travail et comment se présente ce point d’étape en ce qui les concerne.

Nous avons donc 4 dossiers et 2 exigences qui les traversent de part en part comme elles traversent tout le temps notre action politique :

  • Exigence de maîtrise et de rigueur budgétaire, sans avoir peur des mots.
  • Exigence environnementale : la lutte contre toutes les formes de gaspillage, travail sur les  performances énergétiques des bâtiments, travail sur le gaspillage à la cantine scolaire, travail sur les flottes de véhicules à changer..

Comme je l’ai indiqué dans une lettre aux associations qui a été expédiée hier, je crois que nous entrons, et il faut que nous en prenions conscience clairement et tranquillement, dans une ère nouvelle où tout ce qui se faisait auparavant ne pourra pas être comme tel, dupliqué, poursuivi, répété à l’infini. Nous subissons des contraintes, nous avons déjà parlé de la baisse des dotations de l’Etat d’un million d’euros de recettes entre 2014 et 2017.

Nous entrons dans une ère nouvelle où il ne sert à rien de regretter le temps mais cette ère nouvelle, et la conscience de cette ère nouvelle, doit nous aider à réfléchir ensemble sur quel est l’essentiel des missions qui sont les nôtres, que ce soit politique, que ce soit dans les services aussi, et cette exigence pèse sur les services de la Ville qui mettent en œuvre les axes politiques. Ces exigences nous devons les travailler ensemble pour pouvoir nous recentrer sur l’essentiel.

Il y  a une deuxième conséquence, les communes deviennent des lieux faibles et peut être que les élections qui arrivent ne vont faire qu’accélérer ce mouvement, ce processus. Et aujourd’hui si nous voulons mener des actions d’ampleur, significatives, qui permettent de modifier la structure d’une ville, son urbanisme, son visage, comme c’est notre projet, si nous voulons faire cela, il va falloir que nous travaillions de plus en plus en partenariat avec les autres collectivités, la Région, le Département, la Communauté de communes Lacq-Orthez et avec l’Etat.

Il me semble que nous avons comme tâche politique aussi d’être présent dans ces articulations de plus en plus vitales pour nous et donc ce partenariat, ce dialogue avec les collectivités et avec l’Etat est aussi un des axes politiques forts de ce que nous voulons mener parce que c’est lui qui nous donnera des moyens de co-financement, de co-construction d’un certain nombre de grands projets ici à Orthez. »

Visionnez ci-dessous le diaporama projeté lors de la réunion et illustrant les propos des intervenants.