Le Centre de Loisirs Associé à l’Ecole (CLAE)

Les écoles publiques d’Orthez  ont vu se créer en 1993 l’animation d’interclasse appelée Récréassiette, puis en 1999, le CLAE, Centre de Loisirs Associé à l’Ecole, pour répondre à un besoin de garde des enfants.

Ce ne sont pas des garderies où l’on essaye d’occuper au mieux les enfants et où le souci sécuritaire limite les possibilités d’agir, mais réellement des lieux d’éducation et de socialisation qui donnent accès à des loisirs de qualité. Ils s’intègrent au projet éducatif général de la ville, en complémentarité avec l’école dans laquelle ils existent.

Chaque équipe d’animation met en place un projet pédagogique réfléchi en fonction des besoins du public accueilli. Elle se fixe des objectifs à atteindre pour permettre aux enfants de se distraire, de se défouler, de se reposer, avant, entre ou après les heures de classe. Ces moments sont des temps régulateurs où l’équipe d’animation est attentive aux rythmes et besoins de chacun.

Ces centres de loisirs sont habilités à fonctionner par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) et sont co-financés par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) dans le cadre du Contrat Enfance Jeunesse (CEJ).

Les objectifs éducatifs :

  • Permettre aux enfants, selon leurs besoins, de souffler, de couper avec le temps scolaire, de se ressourcer
  • Proposer des temps de loisirs
  • Favoriser l’épanouissement
  • Développer l’autonomie
  • Veiller au bon déroulement de la vie en collectivité

L’accueil du matin

Le temps d’accueil du matin est un moment clé de la journée. Il permet à chaque enfant d’arriver et de s’inscrire dans le groupe à son rythme.

Certains enfants arrivent en pleine forme, prêts à se lancer dans des jeux ou dans des activités collectives. D’autres, réveillés trop tôt parce que les parents doivent partir travailler, ont besoin de se retrouver au calme, de s’isoler, de finir de s’éveiller tranquillement.

L’aménagement de l’espace prend alors toute son importance : la mise en place de coins d’activités diversifiées, répondant aux différents besoins des enfants, favorise cet accueil individualisé. En permettant des activités autonomes, il permet aux animateurs de se consacrer aux enfants qui demandent une relation privilégiée.

La pause méridienne

A chaque période, une thématique très large, commune à tous les CLAE,  permet à chaque équipe de construire des projets d’animations selon ses domaines de compétence et ses sensibilités.

Les projets s’articulent souvent autour des saisons ou sont mis en place à la suite de constats (ex. : favoriser les jeux collectifs pour insister sur le respect d’autrui et des règles, favoriser les sorties pour rompre avec le rythme scolaire, sensibiliser aux gestes éco-citoyens etc.).

Des associations locales peuvent être sollicitées pour intervenir sur des temps de loisirs (les bénévoles de « Lire et faire lire », en partenariat avec la Ligue de l’enseignement par exemple).

Certains projets peuvent être établis en concertation avec l’équipe enseignante et participer ainsi au projet d’école, d’autres projets sont construits avec les enfants eux-mêmes.

Les programmes d’animations sont portés à la connaissance des familles via les panneaux d’affichage prévus à cet effet.

Le soir

Le moment du goûter : les enfants restant le soir disposent de 20 minutes pour goûter et se défouler.
L’étude : L’animateur, alors aide-éducateur, instaure un climat propice au travail et assure le suivi des devoirs. Il reste disponible pour accompagner les enfants dans leur travail et leur donner des explications si nécessaire.
L’accueil du soir : les activités ludiques proposées permettent les départs échelonnés des enfants et la relation avec leurs parents.

L’encadrement :

Des animateurs diplômés accueillent les enfants et leur proposent des activités de loisirs dont les enfants disposent sur le principe de la libre adhésion. Des ATSEM encadrent les enfants de maternelles sur les temps de la cantine, le temps calme avant la sieste et la sieste.

Les CLAE mettent en place un fonctionnement pour que chaque enfant trouve sa place et soit reconnu comme individu au sein d’un groupe. Ils permettent à chaque enfant de se créer des repères et de s’approprier l’espace, mais également d’être libre d’exprimer ses choix et ses envies.

Ils respectent les normes d’encadrement fixées par la DDCS à un animateur pour 10 enfants de moins de 6 ans, et un animateur pour 14 enfants de plus de 6 ans.

La relation avec les familles

Accueillir l’enfant c’est aussi accueillir ses parents, qui doivent trouver eux aussi leur place dans le centre de loisirs. Ils doivent être informés du fonctionnement du centre, des activités, des projets en cours ou à venir, mais aussi, de comment leur enfant vit les moments de la journée.

Les temps d’accueil du matin et du soir permettent de faire le lien entre le milieu familial et la vie à l’école. Les animatrices restent disponibles, à l’écoute et invitent les parents à discuter si besoin.

Les équipes d’animation sont également un relais entre les parents et les enseignants.  Les centres de loisirs étant « associés » à l’école, elles travaillent en étroite collaboration avec les enseignants pour assurer une continuité dans le suivi des enfants.

La tarification :

La tarification est modulée en fonction des ressources des parents (cf Quotient Familial), du lieu d’habitation, ainsi que de la durée de fréquentation de l’enfant.

Le règlement se fait auprès du Trésor Public, par chèque, carte bleue, espèce ou virement.

Documentation

  • Délibération 16-113 Tarifs de l'accueil au Centre de Loisirs Associé à l'École (CLAE) PDF 64.83 Ko